Flux rss

  • Vous êtes ici :
  • Accueil >
  • Passeurs d'archives >
  • Rendez-vous aux Archives !
Diminuer la taille de la policeAugmenter la taille de la policeInverser le contrasteRétablir les styles par défautPour imprimer le document, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur.

Rendez-vous aux Archives !

La place des femmes dans l'Histoire : cycle de conférences

 

Questionner la place et le rôle des femmes dans la société poitevine, du Moyen Âge à nos jours, telle est l’ambition de ce cycle de conférences proposé par les Archives départementales de la Vienne.


Les conférences chercheront à dresser un portrait, forcément trop rapide, des femmes dans les sociétés anciennes à travers des trajectoires individuelles ou collectives : femmes de pouvoir et femmes du peuple, femmes auteures et femmes opprimées, sages-femmes ou « femmes-diables »...

Mercredi 4 avril, 18h

Des affaires d'agressions sexuelles sur des poitevines au XVIIIe siècle : étude de cas

Par Fabrice Vigier, maître de conférences en histoire moderne à l’université de Poitiers.

 

Les dossiers judiciaires d'Ancien Régime conservés aux Archives départementales de la Vienne font état de quelques affaires d'agressions sexuelles faites sur des femmes poitevines au siècle des Lumières. Loin d'être négligé par le droit pénal ancien, le viol est considéré comme un crime très grave et peut alors être puni de la peine de mort. Quoi qu'il en soit, la constitution d'un corpus d'affaires de ce type permet de répondre aux questions suivantes. Ce genre de procès est-il fréquent dans les décennies qui précédent la Révolution française ? Quels enseignements peut-on tirer de ces dossiers judiciaires sur les violences ainsi faites aux femmes poitevines ? Enfin, comment les justices de la province traitent-elles ce type d'affaires au XVIIIe siècle ?

Mercredi 25 avril, 18h

La mobilité des femmes du peuple dans le Poitou du XVIIIe siècle : portraits de migrantes.

Par Sébastien Jahan, maître de conférences en histoire moderne à l’université de Poitiers.

Longtemps décrites comme immobiles, les sociétés essentiellement rurales de la France d'Ancien Régime sont en réalité parcourues de courants migratoires qui ne concernent pas que les hommes et les milieux privilégiés. Loin d'être systématiquement condamnées à une destinée purement domestique, les femmes du peuple circulent elles aussi. Si elles sont le plus souvent poussées sur les routes par la nécessité ou entraînées dans le sillage d'un père ou d'un mari, il arrive néanmoins que certaines fassent le choix d'une vie itinérante pour échapper à la dépendance et au carcan du patriarcat. Forestières, métivières, pèlerines, vagabondes : autant de trajectoires contrastées de femmes anonymes et pauvres, sillonnant les chemins du Poitou d'Ancien Régime.

Mercredi 23 mai, 18h

Une poétesse niortaise, Fortunée Briquet (1782-1815), et les écrivaines poitevines du Moyen Age au Consulat.

Par Nicole Pellegrin, historienne, chargée de recherche honoraire, CNRS et ENS Paris.

Poétesse prodige, traductrice et critique littéraire, Fortunée Briquet est l’auteure, en 1804, d’une énorme compilation bio-bibliographique de plus de 564 femmes de lettres francophones ayant vécu entre les temps mérovingiens et l’Empire. L’ouvrage, intitulé Dictionnaire historique, littéraire et bibliographique des Françaises et des Étrangères naturalisées en France, connues par leurs écrits ou par la protection qu’elles ont accordée aux gens de lettres, depuis l’établissement de la Monarchie jusqu’à nos jours, mentionne l’existence d’une vingtaine d’écrivaines, souvent méconnues, originaires du Centre-Ouest, depuis Radegonde jusqu’à Fanny de Beauharnais.
Le nombre, la diversité et la qualité des notices qui leur sont consacrées étonnent encore et font du dictionnaire (réédité en 2016 aux Presses Universitaires de Strasbourg) une source essentielle d’informations sur la littérature au féminin et la perception qu’une jeune Niortaise lettrée pouvait avoir du «  génie » et de « la perfectibilité » de ses consœurs.

Jeudi 7 juin, 18h30

Au service des mères et des enfants : "l'invention" des sages-femmes au XIXe siècle.

Par Nathalie Sage Pranchère, archiviste-paléographe, agrégée et docteure en histoire, auteure de L'école des sages-femmes. Naissance d'un corps professionnel (1786-1917), Tours, PUFR, 2017.

Protéger l’homme « au moment où il arrive au port de la vie », telle est la mission que les gouvernements français, de l’Ancien Régime à la IIIe République, assignent aux sages-femmes. Accompagnatrices des mères et membres du corps médical, les sages-femmes se constituent au cours du XIXe siècle en profession scientifique, détentrices d’un savoir riche et varié. En un siècle, les institutions de formation, du cours hospitalier à la véritable école-maternité sur le modèle parisien, accueillent des dizaines de milliers de jeunes femmes qui, leur diplôme en main, se font dans les campagnes les « institutrices du système de santé » français et les promotrices d'une révolution sanitaire de la naissance et de la première enfance.

Vendredi 8 juin, 18h

Aliénor d'Aquitaine, personnage de roman ou objet d'histoire?

Par Martin Aurell, docteur en histoire médiévale et membre du CESCM de Poitiers et Clara Dupont-Monod, journaliste et écrivaine, auteure de Le roi disait que j’étais diable, Grasset, 2014.

Il y a des destinées qui mêlent la réalité à la fiction. L'existence d'Aliénor d'Aquitaine (1124-1204) est à bien des égards exceptionnelle : deux fois reine, voyageuse infatigable jusqu'en Terre sainte, mère de Richard Cœur de Lion et de Jean Sans Terre, en révolte contre son mari, quinze ans captive... Objet d'une légende noire de son vivant, icône au contraire des féministes contemporaines, elle est aussi bien étudiée par le médiéviste qu'imaginée par l'artiste. La confrontation de ces deux voies pour en appréhender le mystère s'avère fructueuse. Une romancière et un historien nous livrent, en dialogue, leur vision sur un personnage qui continue de hanter notre imaginaire collectif.


  Contact     Plan du site     Mentions légales     Questions fréquentes     Glossaire