Flux rss

  • Vous êtes ici :
  • Actualité
Diminuer la taille de la policeAugmenter la taille de la policeInverser le contrasteRétablir les styles par défautPour imprimer le document, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur.

Actualité

Le doc du mois d'avril

le 01/04/2017

Avril 1917, l'entrée en guerre des USA

Le mois d'avril 1917 va faire basculer le conflit européen en Guerre mondiale !


Les Etats-Unis ont jusqu'ici refusé "officiellement" de rentrer en guerre contre la Triplice mais la reprise de la guerre sous-marine à outrance (neuf navires américains sont coulés en 3 mois) et l'interception d'un télégramme par la Marine britannique va tout changer. Dans celui-ci, Arthur Zimmermann, ministre des affaires étrangères allemand, annonce à son ambassadeur au Mexique la reprise des torpillages et propose également aux mexicains une alliance militaire...
Le Président Wilson ne tarde pas à réagir et demande au Congrès de déclarer l'état de guerre avec l'Allemagne. Le vote aura lieu le 6 avril 1917.

Les premiers "sammies" débarquent en France dès le mois de juin 1917 !
Il s'agit tout d'abord d'un contingent relativement faible car seulement 80 000 militaires sont sur le sol français à la fin de cette année. Les "grandes manœuvres" ne commencent vraiment qu'au début 1918 où près de 300 000 soldats sont envoyés au combat. Au début du deuxième semestre, le contingent est même porté à 2 millions d'hommes (si le conflit avait continué, 2 millions de plus devaient débarquer). Mais ces hommes ne partent pas directement au front et des camps d'entrainements sont créés un peu partout sur le sol français.

Dans la Vienne, la présence militaire américaine est évoquée dans les archives à travers des demandes de supplément de pétrole lampant arrivant aussi bien de cafetiers que d'administrations qui voient leurs activités évoluer...

 

Dans ce contexte, Montmorillon et Vouneuil-sous-Biard sont des communes où la présence américaine "nombreuse et prolongée" n'est pas anodine car nous sommes à proximité de deux sites militaires français où des camps d'entrainement sont installés. Finalement, qu'un mess prenne place à l'arrière d'un bistrot ou que le préposé au télégramme soit débordé à des heures peu (ou pas) habituelles pour un montmorillonnais, tout cela ne fait-il pas partie de l'effort de guerre ?

D'autres documents sur les relations parfois tendues entre les propriétaires de terrains réquisitionnés (avec ou sans autorisations) et les militaires américains nous informent sur les lieux d'implantations de camps US sur notre département mais ce qui préoccupe en priorité la préfecture en ce début 1918, c'est de répondre à une demande de "l'Office central des relations Franco-Américaines" sur la réquisition de bâtiments civils pour l'installation d'un hôpital militaire !

 

Finalement, en septembre et octobre 1918, il est décidé par l'Etat-major de l'Armée d'accorder aux services hospitaliers américains une partie des bâtiments du quartier Aboville, la Faculté de Droits, des Lettres et le secrétariat de l'Université.
Les "sammies" ont-ils préféré rester à Poitiers plutôt que de profiter de l'air champêtre de notre belle campagne poitevine ? Les archives ne disent pas tout....

Voir toutes les actualités


  Contact     Plan du site     Mentions légales     Questions fréquentes     Glossaire