Flux rss

  • Vous êtes ici :
  • Actualité
Diminuer la taille de la policeAugmenter la taille de la policeInverser le contrasteRétablir les styles par défautPour imprimer le document, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur.

Actualité

Le doc du mois de juin

le 01/06/2018

Dater une charte d'Aliénor...

Afin de conclure notre cycle de conférence sur la place des femmes dans l'Histoire, nous vous proposons le 8 juin, un voyage dans le temps et l'imaginaire, à la frontière de la réalité et de la fiction grâce au personnage romanesque d'Aliénor d'Aquitaine. Son existence, à bien des égards exceptionnelle, nous transporte de la France à l'Angleterre, dans de mythiques croisades et jusqu'à sa révolte contre son mari lui coutant 15 ans de captivité...

Mais ce fut également une femme de pouvoir et à ce titre la rédactrice de bon nombre de chartes concernant notre territoire, dont certaines sont conservées dans nos fonds. C'est une de celles-ci que nous vous proposons de découvrir en Haute Définition.

En excellent état de conservation, cette charte est issue des "réquisitions révolutionnaires" et est conservée par nos services depuis cette période. Le sceau, initialement cousu dans une poche de toile accrochée au bas de celle-ci, n'est malheureusement pas venu jusqu'à nous.

Par cet écrit : Aliénor, reine d'Angleterre, duchesse de Normandie et d'Aquitaine, comtesse d'Anjou, ordonne à ses prévôts et à ses sergents de respecter et de faire respecter l'immunité accordée par son père aux églises de Sablonceaux et de Fontaine-le-Comte et enjoint au prévôt de Poitiers de veiller à ce que l'abbaye de Fontaine-le-Comte jouisse paisiblement de biens reçus en aumône que Guillaume Bulon lui a arrachés et dont un jugement de la cour du roi, des bourgeois et des clercs de la cité [de Poitiers] avait ordonné la restitution aux religieux (SAHP 61).

Ce document est donné à une période au cours de laquelle Aliénor reprend les rênes de l'Aquitaine et du Poitou et rédige énormément d'actes qui assoient le pouvoir politique de sa famille. Si sa datation reste incertaine c'est tout simplement parce que celui-ci ne mentionne pas la date. Seuls des indices contenus dans le texte permettent de donner des pistes : le roi mentionné comme fils d'Aliénor (judicio curie filii mei regis) ne peut être que Richard dont le règne commence en 1189 ou Jean qui prit sa succession en 1199. Les personnages mentionnés dans l'acte nous confortent sur cette période : Guillaume Bulon (Willelmus Bullo) et Barthelemy (Bartholomeo) sont inconnus dans l'entourage de la reine après 1199, tout comme R., sous doyen de l'église cathédrale de Poitiers (R., subdecano Beati Petri sedis) qui n'est plus en poste après 1199.

On peut donc en déduire que ce mandement de celle qui fut une des femmes les plus influentes de l'Histoire de France se situe entre 1189 et 1199.


Sources : SAHP 61 Recueil des documents de l'abbaye de Fontaine-le-Comte (XIIe - XIIIe siècles) - Georges PON

Cote : Carton 6 - Pièce 24

 

Voir toutes les actualités


  Contact     Plan du site     Mentions légales     Questions fréquentes     Glossaire