Flux rss

  • Vous êtes ici :
  • Actualité
Diminuer la taille de la policeAugmenter la taille de la policeInverser le contrasteRétablir les styles par défautPour imprimer le document, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur.

Actualité

Le doc du mois de septembre

le 03/09/2018

Évacuation de la Moselle : les archives aussi !

Le 8 novembre 1939 se déroule en gare de Dissay une scène apparemment anodine : on décharge de deux wagons de marchandises des caisses portant sur leurs flancs la mention « Metz », qui indique leur origine. Il se trouve pourtant ce jour-là un photographe (Joseph Salvini ou François Eygun qui l'accompagne ce jour-là) pour immortaliser par deux clichés ce qui semble n'être que l'activité banale de cette petite gare sur la ligne de Paris à Bordeaux, un peu au nord de Poitiers.

C'est que le contenu de ces 92 caisses est inhabituel ; il s'agit d'archives historiques et d'objets d'art provenant de Metz et de Thionville, en Moselle : vitraux de la cathédrale de Metz, objets provenant du musée de Thionville, mais aussi une grande partie des archives de la ville de Thionville et de la synagogue de Metz. L'objectif était de protéger ces objets et ces documents contre les risques de destruction liés à la guerre, en les éloignant des zones frontalières particulièrement exposées. Une fois le déchargement effectué, le contenu des deux wagons est acheminé non loin de là au château de Dissay : les 11 caisses d'archives de Thionville se trouvent ainsi installées dans une « salle de bains sous l'oratoire ».

Avec l'abbaye de Ligugé, qui a accueilli dès le 12 septembre 1939 une grande partie des fonds anciens des Archives départementales de la Moselle, le château de Dissay a été le principal lieu d'accueil des archives et objets d'art évacués de Moselle vers la Vienne. Durant ces mois, Joseph Salvini, directeur des Archives départementales de la Vienne, échange activement avec son homologue de Moselle, Martial Griveaud, pour la préparation et le suivi des envois successifs. C'est ainsi par un courrier du 3 novembre 1939 que Martial Griveaud annonce à Joseph Salvini le départ des deux wagons qui seront finalement déchargés le 8 à Dissay.

Les transferts se poursuivent tout au long des premiers mois de l'année 1940, avec notamment le transfert de fonds d'archives plus modestes : le 2 avril puis le 8 mai 1940 arrivent à Poitiers les archives de 72 communes mosellanes autour de Bouzonville, Cattenom et Sierck-les-Bains. Par une note de Joseph Salvini du 6 juin 1940, on apprend que ces archives ont été réparties « dans leurs communes d'accueil respectives » : celles de Rustroff aux Ormes, celles de Klang à Latillé, celles de Rettel à Thuré, et ainsi de suite. Ces archives communales rejoignaient en effet dans la Vienne les habitants de ces mêmes communes qui, à l'instar des fonds des Archives départementales de Moselle ou des vitraux de la cathédrale de Metz, avaient été déplacés vers la Vienne ou la Charente dès le début des hostilités : à l'arrivée des archives de Waldweistroff à Saint-Gervais-les-Trois-Clochers, par exemple, ses habitants s'y trouvaient pour leur part déjà depuis l'automne précédent, comme plus de 60 000 autres Mosellans répartis dans la plupart des communes de la Vienne.

Après l'armistice de juin 1940, de même que la plupart des réfugiés repartent vers la Moselle, on organise le retour des archives et des objets d'art vers leurs lieux de conservation habituels. Le 9 août 1940, un certain M. Haunz, géomètre en chef de la ville de Metz, est à Ligugé avec d'autres officiels mosellans, où il récupère auprès de Joseph Salvini 14 caisses d'archives de la ville de Metz. Le lendemain, on retrouve le même aréopage dans la cour du château de Dissay, comme en témoigne une autre photographie. Les départs vers la Moselle se succèdent alors à un rythme assez soutenu et, le 15 octobre 1940, près d'un an après leur arrivée à Dissay, les 11 caisses des archives de Thionville sont les dernières à regagner la Moselle : sur le dossier relatif à ce transfert, Joseph Salvini peut enfin écrire « il ne reste plus rien ».


Photographies présentées (toutes cotées 4 T 2 / 53) :

-          Déchargement en gare de Dissay de caisses d'archives et d'objets d'art provenant de Moselle, 8 novembre 1939 (2 clichés).

-          Visite d'officiels mosellans au château de Dissay, 10 août 1940 : sur la gauche, de dos en pantalon de golf, M. Haunz ; sur la droite, de profil en veste sombre, Joseph Salvini.

Voir toutes les actualités


  Contact     Plan du site     Mentions légales     Questions fréquentes     Glossaire